S'habiller breslev


“Cher David-Yits'haq,


Quelle est la coutume chez les Breslev en ce qui concerne la façon de s'habiller. Tout le monde semble s'habiller d'une façon différente, à l'exception du schtreimel (le chapeau de fourrure) que chaque breslev semble porter le Chabath et les jours de fêtes. Ai-je raison?” (David P., Canada)

David,

Il est exact qu'il existe une grande diversité vestimentaire chez les 'hassidiques breslev. La raison est sans doute le respect qu'apportait Rabbi Na'hman aux habitudes de chaque personne. Contrairement à d'autres mouvements – où l'on demande aux nouveaux adeptes d'adopter les habitudes du groupe – la tradition breslev consiste à accepter les nombreuses différences que chaque individu amène avec lui.

En ce qui concerne le schtreimel, il n'est pas exact de dire que tous les breslev le portent. De nombreuses personnes nouvellement religieuses – et qui s'identifient à la 'hassidouth breslev – conservent le chapeau noir habituel. On retrouve souvent ce cas chez les juifs d'origine séfarade qui peuvent ne pas se sentir à l'aise avec un symbole de la culture juive achkénaze (dont la 'hassidouth est originaire).

Les autres différences concernent le type de manteau porté pendant les Chabath et les jours de fêtes. Certaines personnes possèdent un manteau noir, semblable à celui de la semaine. D'autres mettent un manteau à rayures blanches et bleues, dont la signification trouve sa source dans la littérature kabbalistique.

Si vous avez l'occasion de vous joindre à un rassemblement breslev, vous constaterez par vous-mêmes les différentes habitudes vestimentaires qui sont presque sans fin. Le fait qu'un nombre de plus en plus important de personnes rejoignent la 'hassidouth breslev augmente la variété en tous genres.

Pour conclure ce rapide tour d'horizon, je m'en voudrais de ne pas noter une différence de taille : celle des peyoth (les mèches de cheveu sur le côté du visage)… ou de leur absence.

Dans ce cas aussi, les peyoth représentent un symbole important du juif 'hassid. Ce fut un des premiers que les nazis – que leur mémoire soient effacée – voulurent enlever. Les breslev possèdent généralement des peyoth et la longueur de certaines peut dépasser plusieurs dizaines de centimètres !