L'épanchement de l'âme (25)

L'épanchement de l'âme (25)

(Pour lire l’introduction de cette série d’articles, cliquez ici.)

Si l'homme pouvait mériter d'entendre les chansons ainsi que les louanges de l'herbe ! Chaque brin d'herbe prononce une chanson à Hachem sans motif ultérieur, sans penser à autre chose. Qu'il serait bon et plaisant de pouvoir entendre leur chanson !

C'est pour cette raison qu'il est extrêmement bénéfique de servir D-ieu et de s'isoler dans un champ – au milieu de la verdure – afin de s'exprimer en toute honnêteté devant Hachem.


Il est préférable de faire hitbodédouth à l'extérieur de la ville, dans un pré, car l'herbe permet à notre cœur de s'éveiller.
Si'hoth HaRan 227

Chaque personne doit crier à Hachem et s'imaginer au milieu de la mer, accrochée à un fil. Elle doit également penser qu'une tempête fait rage jusqu'au ciel. La situation est telle qu'elle ne sait pas ce qu'elle doit faire ; il doit lui sembler qu'il n'existe presque aucune solution et même crier à D-ieu peut lui paraître hors de portée.

Cependant, en réalité, il est évident qu'il n'existe pas de meilleur conseil et de refuge que de lever ses yeux et de diriger son cœur vers Hachem. De fait, dans ce monde, chaque personne se trouve dans un très grand danger. Nous savons tous cela, chacun à sa façon.

Si'hoth HaRan 117

Il m'arriva de me trouver devant le Rabbi. Celui-ci était allongé dans son lit. J'entendis ces mots sortir de sa bouche sainte : “L'essentiel est que 'du fond du Cheol je T'ai invoqué' (Jonas 2:3).”

Il est écrit dans le livre “'Alim léttroufa” (lettre 60) qu'une personne peut se sous-estimer à un tel point qu'elle peut penser que ces paroles ne s'adressent pas à elle. Dans ce cas, cette personne pense ressembler à celle qui est descendu encore plus bas que le “fond du Cheol”, que D-ieu nous préserve. Il lui semble ne plus avoir aucune force pour pouvoir continuer à crier ; de fait, elle a déjà fait tout cela abondamment, sans que cela ne l'aide d'aucune façon. De tels sentiments – et bien d'autres encore – peuvent abonder dans la pensée d'une personne.

Cependant, cela ne correspond pas à la réalité. La vérité et que les mots saints de Rabbi Na'hman s'adressent à tout le monde, sans exception.

Si'hoth HaRan 302