L'émouna - la foi : une définition (3)


Nous avons déjà abordé deux aspects importants de l'émouna (la foi) : D-ieu et la Tora. Aujourd'hui, nous abordons le trois aspect : le rôle déterminant des Tsadiqim (Sages).

Nous allons expliquer les raisons pour lesquelles les Tsadiqim sont les véritables messagers de D-ieu et que sans leur aide, il nous serait impossible de comprendre la Tora et de remplir les commandements d'Hachem.

Les messagers de D-ieu

Servir D-ieu n'est pas une activité réservée aux êtres exceptionnels qui sont prêts à sacrifier leur vie pour le Créateur. Nous savons que chaque individu à l'obligation de faire les efforts nécessaires pour se rapprocher d'Hachem. Même si nous savons cela, nous devons avouer en même temps que nous avons énormément de difficulté à offrir au Maître du monde notre jardin secret. La raison en est qu'il nous est extrêmement difficile de nous effacer devant la Volonté divine.

Pourtant, il existe des Sages qui ont brisé tous leurs désirs et dont le but est unique : servir D-ieu. Pour ces personnages hors du commun, la vie en ce monde n'a que peu de rapport avec la nôtre. Leur degré d'abnégation se situe à des années lumières du nôtre et le seul point commun que nous possédons avec eux est notre composition : nous aussi sommes faits-es d'un corps et d'une âme.

Afin de transmettre Sa parole, Hachem choisit de préférence ces êtres exceptionnels. Cela est-il étonnant ? Pas vraiment, à vrai dire. Il semble normal que D-ieu choisisse des individus qui ont fait des efforts quasi inhumains pour se rapprocher de Lui. Pour quelle raison choisirait-Il des personnes qui pensent à Lui seulement de temps en temps ?

Ces messagers de D-ieu ne possèdent qu'un seul objectif : nous aider à nous rapprocher du Divin. S'ils aiment le respect qu'on leur accorde, ils ne sont pas de véritables Sages. S'ils sont à la recherche d'une position d'autorité : il faut s'éloigner d'eux. En d'autres termes, ils doivent penser – avec la plus grande sincérité – qu'ils ne méritent rien de ce qu'ils possèdent : en matériel et en spirituel.

Comprendre et respecter la Tora

Le degré de sagesse que ces personnages hors du commun ont atteint les a rendu plus proches de D-ieu que nous et à ce titre, leur compréhension de la Parole divine est d'un niveau bien plus élevé que le nôtre. Ce sont eux qui peuvent déterminer les halakhoth (lois juives) et – encore plus important – savoir le chemin de vie que chaque individu doit emprunter.

Ainsi, vouloir servir Hachem en se passant de leurs services serait non seulement une grande preuve d'orgueil de notre part, mais une pure folie : sans l'étude et la compréhension de ces grands Sages, nous commettrions les plus grandes et terribles fautes contre Hachem.

Lors du quatrième et dernier article de cette série, nous expliquerons que l'émouna en soi est le quatrième piliers fondamental de notre relation avec D-ieu.