Les racines de l’antisémitisme nazi


C’est au cœur même du pangermanisme que l’on trouve les racines de l’antisémitisme nazi.

Fin du 19ième siècle, début du 20iéme siècle dans les pays germanophones se développent des sociétés secrètes. Ces sociétés reprennent les thèmes de la suprématie des Aryens.

Le mythe de la race mystique aryenne remplaçant les Hébreux. Traditionnellement « peuple élu » - il est plus approprié de parler de « peuple choisis ».

Himmler en fondant la société AHNENERBE justifie la suprématie des antiques Germains du Nord sur toutes les autres civilisations.

« Il y a deux peuples élus. Un des deux est de trop. Il doit être exterminé ». Cette phrase prononcée par Himmler ne laissait aucun doute sur les intentions des nazis envers les Juifs.

Dès 1933, les Juifs Polonais craignaient et sentaient venir une catastrophe hors du commun. Certains ont fui. Beaucoup ont préféré rester. La Foi des Hassidiques est-elle la raison de ce choix ?

L’idéologue nazi, Lange von Liebenfeld – de son vrai nom : Adolf Joseph Lange, né en Autriche en 1874 fut novice chez des moines cisterciens. Il était attiré par l’ésotérisme, l’astrologie et les vieilles religions païennes et l’occultisme. Passionné par l’épopée du Graal, influencé par le pangermanisme.

En 1905 il créa la « Guido von List Geschenlschaft et 1907 l’ordre noir. Le but était de promouvoir par la conscience de la race par l’étude de la généalogie.

Lorsque Himmler (qui fut un passionné de Talmud et tentât de plonger dans la Kabbale) installe le Q.G de la SS dans le château de WEWELSBURG, il veut prouver à l’Histoire sa volonté de créer une nouvelle cosmogonie aryenne dont la pierre d’achoppement est l’occultisme sous toutes ses formes.

Les futurs grands cadres SS (12 cadres) fondateurs du parti national-socialiste ont baigné dans cet univers ; Himmler se considérait comme étant la réincarnation du Roi Heinrich Ier, dit l’oiseleur. Henri de Saxe. Ayant pourfendu les Slaves et vaincus les Magyars en 933.On retrouve dans la persécution des certaines nations durant le III Reich, une haine envers les Slaves (Polonais) et les Hongrois (Magyars).

L’ordre noir voyait le signe du destin en célébrant les 1000 ans de la mort du Roi Heinrich.

Hitler était considéré par Himmler et l’ordre noir comme étant le messie rédempteur des Aryens. L’élection en 1933 de Hitler le prouvait.

La SS était une fraternité ésotérique. Les douze plus haut dignitaires de la SS se réunissaient dans le Grand Temple de la SS ( WEWELBURG) autour de leur chef suprême dans l’Obergruppenfurhersaal pour y parfaire leurs initiations au spiritisme et à l’occultisme.

Tout était fait pour capter les forces surnaturelles du monde. Les rediriger afin de favoriser la victoire des Aryens.La quête du Graal faisait aussi partie des prérogatives.

Une mission fut envoyée au Tibet par Himmler pour rapporter des éléments sur les pouvoirs surnaturels du Lama.£Dans ce contexte occulte, les Juifs ont été désignés l’ENNEMI N°1 de l’Allemagne. Étant accusés de magie (donc de pouvoir surnaturel à travers la Kabbale).

Après la défaite Allemande de 1918, le III Reich créait une mystique s’inscrivant dans un ordre divin. Redonnant au peuple Allemand sa dignité.

En prenant des libertés avec l’archéologie et l’Histoire, Himmler donnait aux Aryens la certitude d’être les seuls pouvant créer une civilisation. Selon la théorie SS seules les Aryens possédaient le génie nécessaire à la création d’une civilisation occidentale évoluée.

Dans une logique implacable et imparable les Nazis avaient convenu d’exterminer les Juifs car ils s’opposaient « au peuple élu Aryens ».

Il s’agit d’un délire ésotérique de la part d’intellectuels nazis.

Il serait faux et dangereux de penser que les SS n’étaient que des ignares. Qu’Adolf Hitler était un être stupide.

Chantal Maas. 25 janvier 2010