Paracha Vaéra - Rabbi Nathan de Breslev


« Eloqim [D-ieu] adressa la parole la Moché, en lui disant : "Je suis l'Éternel" [Hachem]. » (Exode 6:2)

Pour quelle raison, le verset cite deux noms différents lorsqu'il fait référence à Hachem ? Dans le premier cas, le nom utilisé est celui qui fait référence à l'aspect de Justice divine stricte, tandis que dans le second cas, le nom utilisé est celui qui fait référence à l'aspect de Compassion divine.

Ceci fait référence à nos difficultés habituelles à comprendre la nature de la Présence divine en ce monde et l'attitude d'Hachem à notre égard. Bien souvent, nous sommes dubitatifs et nos questions restent sans réponse lorsqu'il s'agit d'expliquer le rôle du Maître du monde dans les événements de notre vie.

Ces questions et ces difficultés s'expliquent par le sens que nous pouvons donner à la vérité absolue et au fait que celle-ci semble se dissimuler à notre vue. En réalité, nous devons réaliser qu'Hachem dirige le monde d'une façon que l'esprit humain ne peut pas comprendre, peu importe les efforts que nous déployons afin d'y parvenir.

Pourtant, nous devons être persuadé qu'« Hachem est un » et que la Justice et la Compassion divines possèdent la même racine et ne font également qu'un. Chaque personne, en utilisant son libre-arbitre, peut qualifier d'elle-même un événement spécifique comme étant la manifestation d'un acte de la Justice divine stricte ou celui de la Compassion divine [dans le domaine médical, on appelle cela la psychologie cognitive.]

C'est seulement parce que nous ne comprenons pas la nature réelle des faits que nous leurs attribuons un qualificatif positive (la Compassion divine) ou négatif (la Justice divine stricte.) Pourtant, la différence entre les deux n'est qu'illusoire et dans tous les cas, nous sommes les témoins de la grandeur de D-ieu.

Ceci est la tâche de chacun d'entre nous : utiliser notre libre-arbitre afin de nous rapprocher du Créateur et voir Sa présence en chaque instant de notre vie, jusqu'au jour où le Messie viendra. Alors, tout deviendra évident et toutes les difficultés que nous éprouvons en ce monde afin d'interpréter d'une façon juste et exacte les événements de notre vie s'évaporeront.

De plus, si nous cherchons à nous rapprocher d'Hachem avec une évidente sincérité, nous pouvons tous percevoir une révélation profonde de la véritable nature du Créateur. Chaque personne étant différente des autres, la perception qu'elle obtiendra lui sera unique. Pourtant, elle pourra s'en servir pour avancer avec encore plus de certitude sur le chemin de la vérité.

Lorsque D-ieu décide de nous envoyer une révélation aussi spéciale, c'est une partie de notre libre-arbitre qui s'en va et d'un coup, tout devient plus clair et simple qu'auparavant : dans quelle direction devons-nous aller, quels conseils devons-nous écouter... À chaque pas que nous faisons dans la bonne direction, nous « connaissons » Hachem avec plus de précision et ce sont autant de doutes et d'interrogations qui s'évaporent.

La conséquence de notre élévation dans la spiritualité nous permet ainsi de découvrir et de comprendre que D-ieu n'est qu'Un, réellement qu'Un.

(Traduit et adapté de Rabbi Nathan, Liqouté Halakhoth, Yoré Dé'a, Halakhoth Ribbith, halakha 5:31)