L'épanchement de l'âme (22)


(Pour lire l’introduction de cette série d’articles, cliquez ici.)

Pouvoir consacrer une heure chaque jour à s'isoler et à regretter ce que nous devons regretter, représente un grand mérite. De fait, ce n'est pas tout le monde qui mérite cela. Les jours s'évanouissent et s'écoulent sans que nous ayons eu le temps de nous isoler, même une seule fois durant toute notre vie.

Par conséquent, nous devons nous renforcer dans notre volonté et nous assurer de consacrer le temps nécessaire afin de penser sérieusement à toutes nos actions. Nous devons réfléchir à tout ce que nous faisons et s'il convient d'accorder du temps à tout cela.


[Dans le livre “Na'hath HaChoul'han” qui a été rédigé par le saint Rav de Tchérin, il est écrit, dans le chapitre des lois de Pessa'h, que l'aspect principal des forces du mal consiste à obscurcir la vue de chaque personne afin qu'elle ne réfléchisse d'aucune façon à sa manière de vivre. Cela correspond à ce qui est écrit dans le verset (Proverbes 18:2) : “Le fou ne veut pas de la raison, il ne demande qu'à mettre à nu son cœur.” Cependant, dès l'instant où la force et l'illumination de l'âme se font sentir – ce qui correspond au concept de la lumière d'une bougie, c'est à dire (Proverbes 20:27) : “L'âme de l'homme est la bougie de D-ieu...” – et que la personne commence à réfléchir sérieusement à ses actions et à méditer sur sa façon de vivre, celles-ci viennent la purifier et l'aider. Il est bien connu qu'un peu de lumière chasse beaucoup d'obscurité.

Ceci est la raison pour laquelle nous prononçons une bénédiction lorsque nous brûlons la pâte fermentée ('hametz), la veille de Pessa'h (la Pâques juive), lors de la recherche du 'hametz que nous faisons dans nos maisons. Nous savons que le 'hametz est souvent comparé au mauvais penchant. Ainsi, la recherche elle-même du 'hametz est faite sur le compte de notre propre mauvais penchant. Cela signifie que lorsque nous commençons à analyser et à réfléchir sérieusement à propos de nos propres actions, cela est déjà le véritable commencement de la destruction du 'hametz.]