Les commandements bibliques


Chaque commandement que D-ieu nous a donné possède quatre aspects distincts : l'étude ; l'enseignement ; la protection et la réalisation (Sota 37a).

L'étude consiste à apprendre les généralités et les détails de chaque commandement. Cette étude doit correspondre aux capacités de chacun : intelligence, disponibilité de temps... Cette étude doit servir deux propos : l'étude en elle-même et l'acquisition de la connaissance indispensable à une bonne pratique. Un exemple : nous devons prononcer une bénédiction avant de consommer un aliment. Ainsi, faut-il connaître les différentes bénédictions pour les différents aliments (généralité) et les particularités en cas d'imprévu (détails). Un imprévu qui peut se produire : nous prenons une pomme dans la main pour la consommer ; nous prononçons la bénédiction adéquate... mais en la portant à notre bouche, nous nous apercevons qu'elle n'est pas mangeable (par ex. : fruit pourri). Que faire ? Pouvons-nous prendre un autre fruit à la place ? Devons-nous prononcer de nouveau la bénédiction ? Avons-nous dit cette bénédiction en vain ?

L'enseignement consiste en notre obligation d'enseigner les différents commandements (bibliques et rabbiniques) aux personnes qui nous prêtent une oreille favorable. Ces personnes nous écoutent soit parce qu'elles sont censées le faire (un femme écoute son mari ; des enfants écoutent leur père...) ou parce qu'elles le désirent (des personnes qui vont assister à un cours ; l'autorité que nous conférons à notre Rav...). Cet enseignement n'est pas une option que nous choisissons d'utiliser lorsque nous le désirons. De fait, dans les cas que nous venons de citer, nous sommes obligés de tenir le rôle d'enseignant que le Créateur nous a confié.

La protection consiste à réviser les différentes lois de chaque commandement. Cette révision sert deux propos : s'assurer que nous n'avons rien oublié d'une étude précédente et approfondir, chaque fois un peu plus, notre connaissance de chaque commandement. Un sujet appris pour la première lorsque nous avions vingt ans n'est pas identique à un sujet que nous apprenons pour la dixième fois à l'âge de quarante ans. Chaque révision supplémentaire approfondit notre connaissance et la sagesse qui est l'apanage de l'âge nous le fait considérer d'une manière nouvelle chaque fois.

La réalisation consiste en la mise en pratique de ce que nous avons appris. Nous ne devons pas seulement passer de la théorie à la pratique lorsque l'occasion se présente ; nous devons chercher à réaliser chaque commandement. D-ieu accorde beaucoup d'importance aux efforts que nous déployons pour mettre Sa Tora en pratique. Il est une chose d'offrir un repas à des nécessiteux, il en est une autre de partir à leur recherche dans leur but de leur offrir à manger.

Ces quatre aspects de chaque commandement sont inséparables. Il dépend de l'amour que nous éprouvons à leur égard pour que notre Service divin devienne un service du coeur, plutôt que celui d'une machine, d'un robot.

D-ieu, puisse être Ta volonté d'ouvrir mon coeur à Tes voies. Puisses-Tu vouloir me rapprocher de Toi pour faire de ma pauvre personne un être humain. Amen.