L'épanchement de l'âme (12)

(Prières insérées dans le Mur des lamentations)

Voici ce que nous avons compris des mots de Rabbénou : même si nous trouvons de nombreux bons conseils dans les livres du Rabbi – et que tous ces conseils peuvent nous rapprocher de D-ieu – la majorité d'entre eux sont néanmoins difficiles à suivre. Par conséquent, le plus important reste les prières, les supplications et les requêtes. Peu importe ce qui est arrivé, nous devons nous exprimer – sur le sujet de notre choix – et demander constamment à D-ieu qu'Il nous fasse sortir de l'obscurité vers la lumière et qu'Il nous aide à nous repentir entièrement et véritablement.

Nous ne devons pas abandonner avant d'avoir reçu une réponse. Si nous appelons D-ieu et que nous poussons des cris vers Lui depuis longtemps – même nous pensons que nous encore extrêmement éloignés de Lui – nous devons cependant rester fermes et courageux dans nos prières et nos requêtes. Il est évident qu'en fin de compte D-ieu nous répondra ; Il nous rapprochera de Lui pour qu'on puisse Le servir véritablement. Cela est certain, sans aucun doute possible ; nous devons seulement rester fermes et courageux.

Nos Sages nous ont appris (Berakhoth 32a) : “La prière exige de la fermeté.” Ceci correspond à ce qui est écrit (Psaumes 27:14) : “Espère en l'Éternel, courage ! Que ton coeur soit ferme et espère en l'Éternel !” Et Rachi d'expliquer : “Si ta prière n'est pas acceptée, recommence et espère. Agis toujours ainsi, jusqu'à ce que D-ieu t'aperçoive et te voit du Ciel.” C'est pour cela qu'il est écrit (Psaumes 131:3) : “Israël met son espoir en l'Éternel, désormais et pour l'éternité.”

Nous avons déjà expliqué cela à plusieurs reprises, mais nous devons le répéter à nouveau et nous en souvenir tous les jours : le nombre de choses qui nous affaiblissent et nous rendent confus est important. Les mots manquent pour décrire cela. Par conséquent, nous devons le répéter un millier de fois : nous devons rester fermes et courageux, prier et supplier constamment D-ieu pour qu'Il nous rapproche de Son service, peu importe ce qui est arrivé. “Élevons nos coeurs, avec nos mains vers D-ieu qui est au Ciel !” (Lamentations 3:41) car “le Seigneur ne délaisse pas Son peuple et Son héritage ; Il ne l'abandonne pas.” (Psaumes 94:14) “Les bontés de l'Éternel ne sont pas taries et Sa miséricorde n'est pas épuisée.” (Lamentations 3:22)

Liqouté Moharan II, 101