L'épanchement de l'âme (3)



De fait, grâce aux Psaumes nous méritons de nous repentir. Les mots du verset “Voici les noms des fils d'Israël, venus en Égypte...” font allusion aux 49 portes du repentir qui correspondent aux 49 lettres qui forment les noms hébreux des fils d'Israël, venus en Égypte dans le but de s'y purifier.

C'est la raison pour laquelle pendant les périodes de l'année qui sont propice au repentir – c'est à dire pendant le mois d'eloul (août/septembre, le mois qui précède le jour de l'an juif) et les dix jours de repentir (les dix jours entre Roch Hachana et Yom Kipour) – le peuple entier d'Israël récite les Tehilim. Ainsi que nous l'avons déjà expliqué, la récitation des Psaumes rend possible le repentir. Par conséquent, réciter les Tehilim d'une façon constante possède une très grande vertu. Les Psaumes sont une source de réveil spirituel extrêmement importance pour nous rapprocher de D-ieu. Heureux est celui qui comprend cela.

Liqouté Moharan II, 73

À propos de ce que nous venons d'exposer, il est écrit dans le livre “Conseils” de Rabbi Na'hman (chapitre “Repentir”, paragraphe 32) : “Certaines personnes ignorent la façon dont elles peuvent atteindre la porte du repentir qui leur correspond et emprunter ainsi le chemin qui leur permettra de se rapprocher de D-ieu. Cependant, grâce à la récitation des Tehilim, chaque personne peut mériter d'atteindre la porte du repentir, celle qui correspond à son âme.”

À la lecture de ces paroles saintes, il semble que les 49 portes dont il est question représentent 49 façons différentes de se repentir. Chaque personne – selon la racine de son âme – possède un chemin spécifique, ainsi qu'un service particulier. C'est en empruntant ce chemin unique que cette personne méritera de retourner vers D-ieu. Ce concept est expliqué dans le Liqouté Moharan I, 4 à propos de la Guemara Sota 21a dans laquelle il est dit : “[Dans ce monde, l'homme ressemble à une personne qui voyage au milieu de la nuit] et qui ne sait pas quel chemin il doit emprunter.”

Dans cette leçon, Rabbi Na'hman explique la raison pour laquelle chaque personne ne mérite pas de trouver le chemin spécifique qui correspond à la racine de son âme et qui lui permet de retourner vers D-ieu.

C'est à propos de cela que le Roi David s'est exclamé (Psaumes 119 : 9) : “Comment le jeune homme rendra-t-il pure sa conduite ? En se conformant à Tes paroles.” Rabbi Na'hman nous a enseigné qu'en récitant les Tehilim, D-ieu nous accorde la sagesse, la compréhension et le savoir qui nous permettent d'emprunter le chemin particulier qui correspond à la racine de notre âme. De la sorte, il est possible de savoir ce que nous devons faire dans ce monde afin de mériter un repentir total.