Hanouka - Deux personnes vivant sous le même toit


Deux personnes qui cohabitent, mais ne sont pas associés sur les dépenses ménagères et la nourriture, chacun d'entre eux se doit d'allumer les bougies de H'anouka séparément en récitant la bénédiction, car ils ne peuvent s'acquitter l'un l'autre, et ce, même s'ils s'associent sur l'huile ou les bougies et les mèches et il n'y a pas de différence s'ils font parti d'une même famille ou pas comme un père et son fils par exemple, et chacun devra allumer sa propre H'anoukiya.

Par contre s'ils sont associés sur les dépenses alors ils pourront allumer une seule et même H'anoukiya, il faudra juste qu'ils s'associent sur les bougies c'est-à-dire qu'ils achètent les bougies avec une somme en commun ou bien que celui qui les a achetés reçoive de l'autre une somme symbolique d'au moins 5 centimes d'€ afin de s'associer et alors chacun allumera à tour de rôle en récitant la bénédiction.

Bien qu'un enfant de moins de 13 ans est exempté d'allumer les bougies de H'anouka et ne pourra donc pas exempter ceux qui sont déjà tenus d'accomplir les mitsvots, il est quand même recommandé de donner aux enfants en âge de comprendre le sens de la mitsva c'est-à-dire ceux âgés d’un âge d’ environs 5-7 ans, d'allumer la H'anoukiya chaque soir afin de les habituer à l'accomplissement des mitsvots.

En procédant de la sorte le maître de maison ou toute autre personne (étant tenu d'allumer) allumera la première bougie qui est celle que la stricte halacha requière d'allumer, et l'enfant allumera les bougies restantes. Cependant le premier jour ou l'on allume une seule bougie on ne pourra lui donner à allumer que le chamach.

Selon certains décisionnaires il ne faut pas laisser l'enfant allumer les autres bougies, car son acte n'a pas la valeur d'une mitsva et c'est dommage que son père perde se mérite, c'est pour cela que notre maitre Rabbi Ovadia Yossef Chlita préconise de prendre dans sa main la main de l'enfant et ainsi d'allumer les bougies, car de la sorte l'enfant à aussi la sensation d'avoir allumé les bougies de Hanoukka.

Tout cela est d'après la coutume des Juifs séfarades qui n'allument qu'une seule Hanoukkya par foyer cependant d'après la coutume ashkénaze, chaque enfant étant en âge de comprendre le sens de la mitsva devra allumer sa propre Hanoukkya. (Halacha Yomit)