H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel


Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa famille se trouve à ses côtés. Nous avons établi que cette personne doit allumer ses Bougies de H’anouka, là où elle se trouve.

Nous avons aussi précisé que cette personne est quitte par l’allumage du chef de la maison, sauf si celui-ci lui réclame une participation aux frais d’hébergement, dans ce cas, la personne hébergée doit également participer aux frais d’allumage.

Nous avons également rapporté que même dans le cas où aucune participation aux frais d’hébergement, n’est réclamée, il est quand même bon de participer aux frais d’allumage (lorsque personne n’allume au foyer du voyageur).

Cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita écrit que lorsqu’il s’agit d’un couple invité chez les parents ou chez les beaux parents, il n’est pas du tout nécessaire de participer aux frais d’allumage, car le fils et la belle fille, ou bien le gendre et la fille sont considérés comme les membres de ce foyer, et ils sont donc quittes par l’allumage du chef de maison.

Malgré tout, le Gaon Rabbi David YOSSEF Chlita écrit que même dans ce cas, il est préférable de donner une participation aux parents ou beaux parents.

Il est clair que tout ceci ne concerne que la tradition des Séfarades, selon laquelle, il n’y a qu’un seul allumage par foyer.

Mais selon la tradition des Ashkénazes, où chacun allume ses propres Bougies, le fils ou le gendre peuvent tout à fait décider de ne pas s’acquitter par l’allumage du chef de maison, et allumer leurs propres Bougies, même avec la récitation des Bérah'ot s’ils le désirent.

Une personne qui se trouve à l’hôtel durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume à son foyer, étant donné que les chambres de l’hôtel ont pour seule vocation l’utilisation des clients, et non celle du patron, cette personne doit allumer ses Bougies de H’anouka en récitant les Bérah'ot, dans sa chambre d’hôtel. (Halacha Yomit)