L'étude de la Tora

L'étude de la Tora

(Il s'agit de la neuvième partie du livre "L'appel de minuit". Vous pouvez lire la huitième partie en cliquant ici.)

Les heures qui suivent 'Hatsoth sont particulièrement propices à l'étude de la Tora. « On n'accède à la plus grande partie de sa sagesse que pendant la nuit », écrit à ce sujet le Rambam (Hilkhoth Talmud Tora, 3,13). Le Zohar est plein d'éloges pour ceux qui étudient à cette heure. Rabbi 'Hizkyah dit : « Quiconque s'efforce d'étudier la Tora à cette heure aura certainement une part dans le monde futur » (Zohar I, 82). « Celui qui se lève à 'Hatsoth et se consacre à l'étude de la Tora peut sans encombre franchir toutes les portes du Roi.» (Id. III, 22)

Libre à tout un chacun de décider ce qu'il veut apprendre... Pour ceux qui essayent d'étudier à cette heure, il serait mieux de commencer par choisir les sujets qu'ils préfèrent et qui exigent le moins d'efforts. Cela leur permettra de vaincre la fatigue et stimulera la motivation et la joie privilégiée de l'étude de la Tora après 'Hatsoth.

On étudie traditionnellement la Michna, la 'Hassidouth et la Kabbale (cf. Michna Béroura sur Ora'h 'Haïm 1:3, #9). Rabbi Na'hman parle du grand mérite de ceux qui étudient le Talmud de nuit (Liqouté Moharan I, 3) et discute de l'effet positif de l'étude de la halakha comme préparation à la prière.

« Bénissez l'Éternel, vous tous, serviteurs de l'Éternel, qui vous tenez dans la maison du Seigneur durant les nuits » (Psaume 134:1). Rabbi Yo'hanan dit : « Ceux qui étudient la Tora la nuit sont considérés comme s'ils s'engageaient au service du Temple.» (Mena'hoth, 110 a)

Un fil de grâce est tendu sur quiconque se lève à minuit pour se délecter de la Tora du Saint béni soit-ll et le protège constamment dans ce monde, comme il est écrit (Psaumes 42:9) : « Le jour, l'Éternel met Sa grâce en œuvre et la nuit Son chant est avec moi.» (Zohar, 82a)

Outre ses nombreuses autres vertus, le fait de se lever pour étudier la Tora à 'Hatsoth contribue à maîtriser complètement le mauvais penchant. Nos Rabbins enseignent : « Si quelqu'un vient te tuer, hachkem, lève-toi et tue-le premier » (Sanhédrin, 72a). En d'autres termes, si le Satan vient pour te tuer, la seule façon de le tuer est Sa hachkamah – le fait de se lever pour 'Hatsoth est dotée du même pouvoir. « Lève-toi et tue-le le premier – par la prière (Tiqouné Zohar, 9).

L'étude de la Tora après 'Hatsoth élimine les forces du mal (cf. Zohar, I, 248). Les péchés sont pardonnés, l'esprit et les pensées purifiés et l'on peut saisir clairement la l'unité de D-ieu. Quiconque veut se rapprocher de D-ieu doit libérer ses yeux du sommeil la nuit et se consacrer à la prière et à l'étude de la Tora pour vaincre les « écorces » (les qlipoth). Cela le rapprochera assurément de D-ieu (Réchith 'Hokhma, Cha'ar Haqédoucha, 7).


(Extrait du livre « L'appel de minuit » du Rav Avraham Greenbaum, publié aux Éditions Breslev)

(Vous pouvez vous procurer le livre L'appel de minuit en cliquant ici.)