Ketev Meriri


Il est enseigné dans le Midrach Cho’har Tov sur Tehilim (91-6), sur le verset : « Ni la peste qui chemine dans l’ombre, ni l’épidémie qui exerce ses ravages en plein midi… »

Nos maîtres expliquent ce verset ainsi : il s’agit d’un démon (un Ched, qui est un être crée le premier vendredi lors de la création du monde. Il a une apparence qui n’est pas spirituelle comme celle des anges, mais qui n’est pas non plus physique comme celle des êtres humains).

Rav Houna dit au nom de Rabbi Yossé : Ketev Meriri (c’est le nom de ce démon) est fait de sortes d’écorces multiples, ainsi que de multiples poils et de multiples yeux, mais c‘est avec un œil unique qu’il voit et cet œil se trouve dans son cœur. Ce démon n’a d’emprise que de la 4ème heure du jour jusqu’à la 9ème heure, et il règne depuis le 17 Tamouz jusqu’au 9 Av. Toute personne qui le voit tombe et meurt immédiatement.

Il est également rapporté dans le Midrach Rabba sur un verset du Rouleau d’Eh’a:

« Tous ses poursuivants l’ont atteinte (Jérusalem) entre les malheurs… », il s’agit de la période de malheurs qui va du 17 Tamouz jusqu’au 9 Av où règne le démon Ketev Mériri.

Il est donc expliqué à travers les enseignements de nos maîtres - qui maîtrisaient chaque secret de la Tora - que pendant cette période de « Ben Ha-Metsarim » (du 17 Tamouz au 9 Av), est présent un être nuisible qui se nomme « Ketev Meriri », et sa présence influe sur le comportement que nous devons adopter pendant cette période.

Il faut être vigilant et ne pas marcher seul pendant cette période dès le début de la 4ème heure du jour jusqu’à la fin de la 9ème heure, ce qui fait au total un délai de 6 heures (nous comptons ces heures en ajoutant 3 heures sur l’heure de l’aube, et à partir de ce moment il faut être vigilant sur toutes ces choses durant 6 heures. Les heures dont nous parlons ici ne sont pas des heures ordinaires de 60 minutes, mais des heures relatives – Zmaniyot, ce qui correspond en ce moment en Israël à la durée d’une heure et un tiers pour une heure ordinaire, ce qui fait au total 8 heures ordinaires, ce qui signifie qu’il faut faire preuve de vigilance en Israël depuis environ 8 h15 du matin jusqu’à 14h).

Le Gaon auteur du ‘Arouh’ Ha-Choulh’an explique que l’interdit n’existe que lorsque l’on marche seul dans un endroit isolé où il n’y a personne, comme lorsqu’on se promène en forêt ou autre, mais à l’intérieur de la ville où se trouvent de gens, il est permis de marcher seul. (Certains imposent la rigueur même dans la ville, mais nous n’avons pas cet usage).

De même, il faut également faire très attention pendant ces heures où Ketev Meriri est présent de ne faire aucune chose dangereuse. C’est pourquoi nos maîtres ont interdit de frapper les élèves ou les enfants (dans un but éducatif), car les coups donnés dans ces heures là pourraient engendrer des conséquences tragiques pour les enfants. Nos maîtres ainsi que les décisionnaires s’étendent longuement sur le sujet.

Il est vrai que les décisionnaires nous ont mis en garde de ne pas dévoiler ce genre d’explications de la Tora devant des personnes ignorantes, car même en ce qui concerne les raisons aux décrets de nos maîtres du Talmud, nous n’avons pas été autorisés à les dévoiler devant les ignorants, car ils se moquent de ces choses qui ne semblent pas justes à leurs yeux du fait de la pauvreté de leurs esprits. Malgré tout, nous avons pris l’initiative d’expliquer la notion de Ketev Meriri, car il s’agit d’une chose extrêmement dangereuse, et il est souhaitable de se montrer vigilant devant cela.

« Les voies d’Hachem sont droites ! Les Tsadiqim les emprunteront et les impies s’y heurteront. » (Halacha Yomit)