Une mauvaise note

Une mauvaise note

Salut à tous,

Le petit David élève de 6ième est encore rentré chez lui avec une mauvaise note.

Il a expliqué à son père que ce n’est pas de sa faute, mais qu’il n’arrive pas à avoir de bonnes notes.

Son père lui a dit : « Il faut que tu saches mon fils, rien n’est impossible, si tu commences à travailler plus, tu verras tu feras d’énormes progrès.»

Le petit David a écouté son père et a commencé à travailler plus et au bout de très peu de temps tous ses efforts ont été récompensés.

Dans les Pirqé Avoth qu’on va lire cette semaine il est dit : « Ben Hé Hé dit : 'Le salaire est en proportion de sa peine'.»

Souvent on se dit : « Je n’arrive à étudier la Tora !» ou « Cette mitswa est trop dure pour moi, ce n’est pas pour moi.»

Mais ce qu’on n’arrive pas à comprendre c’est que, c’est sûr qu’au début les mitswoth sont dures à accomplir, mais c’est en les travaillant, en les étudiant qu’on arrivera à les faire. Et c’est à partir de ce moment là qu’on pourra recevoir le salaire de la mitswa.

Un « très bon ami » à moi disait : « Travailler plus pour gagner plus !» Je pense qu’il a raison ; plus nous travaillons sur les mistwoth, plus nous verrons leur beauté et accéder à leur récompense.

Chabbat Chalom.

Pour l’élévation de l’âme de la mère de Rav Attia Guemara Bat Louisa et Gabriel Kalepski et Maarabi ben gina mazouz.

Et la guérison complète de Haïm ben Simha et Aïcha bat hannah et David Ben Fibi