Des fausses excuses

smiling young man outside

On entend souvent dire : "Je crois en Hachem et en Sa Tora mais je ne suis pas pratiquant !". Ce qui est impossible car l'un ne va pas sans l'autre.

Chacun de nous vit toujours dans un certain paradoxe. Je suis convaincu que l'on est beaucoup à savoir que la Tora est d’Origine divine et qu’il faut la pratiquer mais que néanmoins, il nous arrive de faire du Lachon Hara, de nous mettre en colère, ou de faire d’autres choses interdites par la Tora. Or, il est clair que cela est interdit !

La réponse est la suivante : Chaque être humain a une certaine déconnexion entre la raison, qui lui montre où se trouve la vérité, et son cœur, l’entité qui le pousse à agir ainsi ou ainsi.

De même ces gens, bien qu’ils croient en Hachem et peut être même en Sa Tora, pour des raisons de facilité, de paresse, de pulsions, d’envies, ne veulent pas pratiquer tel qu’il se doit, donc ils se trouvent une sorte de compromis qu’ils pourront « habiller » d’un argumentaire tel que :

« Qui me dit que la Tora n’a pas été falsifiée depuis », « La Loi orale a été inventé par les Rabbins », ou autres erreurs du même type, histoire de ne pas avoir l’air trop idiot de vivre dans ce paradoxe terrible.

Ainsi, la vraie source du problème est tout simplement le refus de vouloir s’astreindre à l’accomplissement des mitswoth de D-ieu.