Le livre de l'Aleph-Beth (2)


Haknassath Orkhim - L'hospitalité

A
1. Celui qui n'est pas hospitalier renforce les impies [dans leurs voies] pour qu'ils ne reviennent pas à D-ieu.

2. L'immoralité et le crime seront le lot d'une ville où l'on ne pratique pas l'hospitalité.

3. L'hospitalité fait mériter à une femme d'avoir des enfants.

4. Recevoir des invités, c'est comme recevoir le Chabath.

5. Lorsqu'une personne reçoit un érudit en Tora dans sa maison, c'est comme si elle amenait les offrandes journalières.

6. L'hospitalité est plus grande que le fait d'arriver tôt à la maison d'étude et que de recevoir la Chekhina, l'Émanation divine.

7. Des juifs qui ne sont pas entourés de rabbins sont considérés comme des Koutim, Samaritains.

B
1. L'hospitalité fait mériter à une personne d'être crainte par les autres.

2. L'hospitalité est une segoula pour ramener les menstrues à une femme [pour qu'elle soit enceinte.]

3. Le prestige des guides de la génération est beaucoup renforcé par la sanctification du nom de D-ieu. Tout le monde prise alors la mitswa de l'hospitalité et ceux qui étudient la Tora ont le mérite que la loi soit prescrite comme ils la comprennent.

Ahava - L'amour

A

1. Quand les gens ne s'aiment pas, les uns colportent sur les autres. Ceci les amène à se moquer d'autrui et ainsi, à dire des mensonges.

2. La confusion et [la destruction par] le feu sont engendrées par la haine.

3. L'amour que l'on éprouve pour D-ieu protège de tous les malheurs.

4. L'amour de D-ieu requiert tout d'abord le repentir des fautes.

5. Tout le monde aime celui qui se donne entièrement dans la prière pour le peuple juif.

6. L'amour renforce.

7. Si tu renforces quelqu'un dans le service de D-ieu, il t'aimera.

8. Tu peux mériter d'aimer D-ieu, en récitant le Hallel, la prière qui exalte Sa louange, à haute voix.

9. Lors d'un litige avec une brute qui refuse de se concilier, si tu te gardes de la haïr gratuitement, elle pourra s'arranger avec toi.

10. Celui qui se garde de proférer de faux serments, ne transgressera certainement pas le commandement négatif de « ne pas se venger et de ne pas garder rancune. » (Lév. 19:18)

11. L'ail est une segoula (propice) pour [intensifier le sentiment] d'amour.

12. Le mérite de celui qui sert D-ieu par amour, protège [ses descendants] jusqu'à deux mille générations.

13. D-ieu est présent là où un pacte, un accord ou une alliance sont conclus.

B

1. Quand les produits de la terre poussent pleinement, l'amour réside dans le monde.

2. L'amour qu'une femme porte à son mari, se reconnaît par les mouches et les moustiques qui sont dans leur maison. De leur amour, on peut savoir si la force du mauvais penchant a déjà été affaibli ou non.

3. Les Sages de la génération qui s'aiment et se rendent visite mutuellement, ont le pouvoir de juger le monde entier. Leurs jugements ont force de loi et personne ne peut les changer ou les annuler, car D-ieu Lui-même préside leur tribunal.

4. La haine gratuite amène une personne à consommer involontairement de la nourriture non-cachère.

5. Le gourmand est amené à favoriser l'un de ses fils plus que les autres.

Émouna – Foi

A

1. La croyance en D-ieu doit être le résultat de la foi et pas des miracles.

2. En étant humble, on devient croyant.

3. Quand tu vois quelque chose sortant de l'ordinaire, ne prétends pas que c'est une coïncidence, mais crois que c'est la Providence divine [qui en est la cause].

4. Certaines choses amènent un grand dommage dans le monde et il est difficile de comprendre pourquoi elles ont été créées. Sache [malgré tout] qu'elles ont obligatoirement quelque aspect positif.

5. Celui qui prend plaisir à entendre les paroles d'un apostat sera amené à avoir des pensées d'idolâtrie, même si ces paroles ne touchent pas à l'hérésie même.

6. D-ieu aime celui qui a la foi comme un mari chérit sa femme.

7. Celui qui ne prépare pas son cœur ne peut avoir la foi.

8. Celui qui perd quelque chose, est certainement tombé de sa foi.

9. Celui qui perd la foi doit faire un pèlerinage sur des tombes de juifs et raconter les bontés que D-ieu lui a fait.

10. La foi dépend de ce qui sort de la bouche [parler de la foi ne l'augmente pas seulement mais est soi-même la foi].

11. L'étude de la Tora brise toute hérésie.

12. La croyance en D-ieu amène la bénédiction.

13. Trop manger fait chuter quelqu'un de sa foi.

14. Lorsque tu regarderas le ciel quand il est clair et sans nuage, tu croiras dans les Sages.

15. Tu dois taire les questions que tu as sur D-ieu. Par ce silence, tes pensées elles-mêmes fourniront les réponses que tu recherches.

16. Si on t'insulte et tu te tais, tu auras le mérite d'avoir une réponse à tes questions et de recevoir un esprit de compréhension.

17. Quand les ennemis d'une personne sont sages, riches et puissants, sache qu'elle est tombée de sa foi à plusieurs reprises.

18. La foi est considérée comme de la charité.

19. La croyance en D-ieu fait devenir sage.

20. En premier, tu dois croire en D-ieu et après tu auras le mérite de Le comprendre avec ton intelligence.

21. L'unification du Saint béni soit-Il se fait avec les âmes du peuple juif.

22. Les fautes d'un homme lui font pénétrer l'hérésie dans l'esprit.

23. Lorsqu'une personne perd la foi, elle doit pleurer.

24. La foi vient en gardant le silence [face aux critiques].

25. La jalousie provoque la chute de la foi.

26. Celui qui ne croit pas en D-ieu, méprise les paroles de la Tora.

27. Celui qui nettoie ses mains à chaque instant, purifie en même temps son cœur.

28. Lorsqu'une personne tombe de sa foi, elle doit savoir qu'elle est jugée En-Haut.

29. L'émission séminale vaine, les pensées licencieuses ou d'idolâtrie arrivent chez celui qui tombe de sa foi.

30. La foi vient en donnant la charité.

31. Par la foi, on peut arriver à comprendre D-ieu intellectuellement.

32. On peut arriver à la confiance en D-ieu grâce à la foi.

33. Si tu as la foi, D-ieu te pardonnera toutes tes fautes.

34. D-ieu peut envoyer parfois une souffrance et une punition à quelqu'un sans l'affaiblir. Ce n'est que pour [améliorer] sa foi.

35. Un faux serment amène une personne à perdre la foi.

36. Celui qui ne croit pas en D-ieu, n'accepte pas de réprimande.

37. Celui qui ne croit pas les paroles du Tsadiq n'en tirera pas profit même s'il voit [leur accomplissement].

38. Celui qui n'a pas la foi, méprise certainement les statuts de D-ieu.

39. Le Messie viendra subitement et, à cause de la joie [qui en résultera], les juifs auront peur.

40. Quand le Messie viendra, les anges et les princes des nations seront affaiblis. Mais maintenant, quand l'un d'eux s'élève, ce sont les juifs qui sont affaiblis.

41. Dans le monde futur, le plus jeune en âge sera le plus élevé.

42. Jérusalem ne fut détruite que par la profanation du Chabath, parce qu'ils n'ont pas récité le Chéma' matin et soir et qu'ils n'ont pas fait attention à ce que les enfants apprennent la Tora. Ils n'avaient aucune honte l'un de l'autre, considérant de la même façon les petits et les grands. Ils ne réprimandaient plus, méprisaient les érudits en Tora et les gens de probité ne se trouvaient plus parmi eux.

43. Jérusalem ne méritera la rédemption que grâce à la charité.

44. La guerre marque le début de la rédemption.

45. Celui qui élève des cochons retarde la rédemption.

46. Jérusalem ne sera reconstruite que lorsqu'il y aura la paix entre les juifs.

47. Quand le peuple juif va en exil d'une nation à l'autre, c'est un signe de la venue du Messie.

48. Quand les nations redoublent d'insultes [sur les juifs], c'est un signe de l'imminence de la venue du Messie.

49. Le Temple ne sera reconstruit que lorsque l'orgueil n'existera plus.

50. Par l'esprit d'unité qui existera parmi le peuple juif, le Messie viendra.

51. Le Messie viendra pendant une année d'abondance.

52. Le Messie ne viendra que lorsque toutes les âmes auront quitté « les racines du corps » [du Adam Kadmon, le « Premier Homme. »]

53. Celui qui marie sa fille à un érudit en Tora, le fait profiter de ses biens et entretient des relations commerciales avec lui, méritera la résurrection.

54. Le souffle de la bouche d'un menteur produit le mauvais penchant. Quand le Messie viendra, le mensonge n'existera plus et c'est pour cela qu'il n'y aura plus de mauvais penchant dans le monde.

55. Celui qui est un homme de vérité peut reconnaître si un autre débite des mensonges ou non.

56. La majorité [des hommes sages] n'est pas d'accord avec quelque chose de faux.

57. D-ieu hait celui qui parle d'une certaine façon et qui pense autrement dans son cœur.

58. La raison ne peut tolérer la supercherie d'un riche. Il devient aussi méprisable à ses propres yeux.

59. Donner la charité est un Tiqoun (remède) pour [ toutes les fautes commises] avec la bouche.

60. La vérité protège le monde de toutes sortes de dommage.

61. La flatterie entraîne le mensonge.

62. Celui qui donne la charité mérite d'atteindre la vérité.

63. Le mensonge entraîne à coup sûr le mépris des gens humbles.

64. On peut reconnaître, par les serviteurs d'une personne, si elle aime le mensonge ou non.

65. Quand il n'y a pas de vérité, la générosité n'existe pas.

66. Si tu mens, lorsque D-ieu veut t'apporter secours, ce mensonge dévoile tes fautes pour que tu ne trouves pas le salut.

67. En disant la vérité. D-ieu te délivrera de tous tes malheurs.

68. Il est préférable de mourir plutôt que d'être considéré par les autres comme un menteur.

B

1. Parfois, un homme vient à un certain endroit et y endure quelques souffrances. Il doit savoir que ses ancêtres se trouvaient à cette même place et qu'ils ont eu quelques pensées d'hérésie, ou bien ses descendants viendront à passer par là et auront des pensées semblables. C'est la raison de ses souffrances.

2. La flatterie amène à l'hérésie.

3. D-ieu fait des miracles seulement à celui qui croit dans les deux mondes.

4. Les mauvais décrets que les nations proclament contre nous, sont annulés par notre foi en D-ieu.

5. Sache que chaque herbe a un pouvoir spécifique pour guérir une certaine maladie. Ceci ne s'applique que pour celui qui n'a pas la foi ou est immoral dans sa conduite et ne garde pas l'interdiction de « ne mépriser aucun homme » (Avoth 4:3). Par contre celui qui croit d'une foi parfaite, garde l'Alliance et ne méprise son prochain en aucune façon, sa guérison ne dépend pas d'un type particulier d'herbe. Il peut recouvrer la santé par toutes sortes de nourritures et de boissons. C'est une des allusions du verset : « Et il bénira ton pain... » (Exode 23:25). Il n'a donc pas à attendre qu'on lui procure les herbes spécifiques pour guérir sa maladie.

6. L'essence de la rédemption future, ne dépend que de la foi, vertu qui est en rapport avec les guides de la génération.

7. Quand une personne va d'un rabbin à un autre [pour profiter de leur enseignement], elle doit fortifier sa foi dans l'unicité de D-ieu. Le fait d'apprendre de plusieurs maîtres détourne de cette foi. Mais un rabbin qui a cette foi dans l'unicité de D-ieu est capable d'éclairer chacun de ses élèves selon ses habilités, chacun n'entendant de son maître que ce qui lui est nécessaire et pas plus.

8. La consolation vient grâce à la foi.

9. Les mouches se multiplient dans le monde à cause du manque de foi.

10. Celui qui se garde de transgresser l'interdiction de convoiter ce qui ne lui appartient pas, sera sauvé de la colère, de l'orgueil et de ce qu'ils engendrent : le manque de foi.

11. Quand les juifs ne font pas connaître D-ieu aux autres nations, elles les séduisent et les entraînent dans les sciences [et les idéologies] étrangères.

12. Les jugements rigoureux [célestes] sont provoqués par la destruction de la foi. Des pensées d'idolâtrie réveillent des Dinim (jugements stricts) très forts. C'est à dire que l'on repasse en revue les jugements qui ont été déjà exécutés pour voir s'ils ont bien été prononcés sans indulgence.

13. Celui qui fait tomber autrui de sa foi sera privé d'enfant.

14. Une femme qui fait attention à la mitswa de la 'hala (le prélèvement d'une partie de la pâte pour le pain) aura des enfants qui deviendront des « maîtres de la foi. »

15. La foi rend l'esprit serein.

16. La Tora amène à croire en D-ieu et ceci conduit à sanctifier le nom de D-ieu.

17. Celui qui ne peut pas dormir, doit penser à la foi et à la résurrection des morts.

18. Ceux qui ont peu de foi éprouvent des difficultés à innover dans la Tora.


(Vous pouvez vous procurer le livre de l'Aleph-Beth en cliquant ici.)