L'empereur et le roi (3)


(Il s'agit de la troisième partie de l'histoire de l'Empereur et du roi. Vous pouvez lire la deuxième partie en cliquant ici.)

5
Le roi (c'est à dire la princesse) fit proclamer dans toutes les provinces du royaume que toute personne, étranger ou réfugié, sans exception, vienne au mariage où il recevrait de beaux cadeaux. En outre, le roi fit ériger des fontaines partout dans la ville, afin que quiconque ayant soif, ne fût pas obligé d'aller ailleurs pour boire, mais trouvât une fontaine à proximité. Et le roi (la princesse) fit accrocher son portrait au-dessus de chaque fontaine et fit poster des gardiens pour surveiller les fontaines.

Quiconque venait regarder attentivement son portrait et faisait la grimace, devait être arrêté et jeté en prison. Les ordres du roi furent exécutés.

Et ils arrivèrent tous les trois : le premier prince, époux légitime de la princesse ; le fils du marchand qui avait été exilé à cause de la princesse qui s'était échappée ; et le roi qui avait été chassé à cause de la princesse qui s'était enfuie avec les onze dames de compagnie. Ils avaient tous les trois reconnu son portrait, l'avaient regardé attentivement, s'étaient souvenus et ils étaient devenus très triste. On les arrêta et on les jeta en prison.

Le jour du mariage, le roi (c'est à dire la princesse) donna l'ordre de faire comparaître les prisonniers devant lui. On les amena tous les trois et elle les reconnut, mais eux ne la reconnurent pas, car elle était habillée en homme. Elle prit la parole et dit :

« Toi, le roi, tu as été chassé à cause des onze suivantes disparues. Prends-les et retourne dans ton royaume. Et toi le marchand, ton père t'a renvoyé de chez lui à cause du navire et des marchandises disparus. Reprends ton navire et tes marchandises. Comme ton argent a été immobilisé longtemps, tu as maintenant plus de richesses sur ton navire, car elles se sont multipliées (il y avait en plus le butin des voleurs). Quant à toi, prince, viens et rentrons chez nous ! »

Et ils rentrèrent chez eux. Amen et amen.

Fin de l'histoire de l'emperereur et du roi.