Le jeûne du 17 Tamouz

Il est dit dans le livre du prophète Zéh’arya (chap.8 verset 19) :

« Ainsi parle Hachem : Le 4ème jeûne, le 5ème jeûne, le 7ème jeûne, ainsi que le 10ème jeûne seront pour la Maison de Yéhouda, des jours d’allégresse et de joie, de bonnes fêtes. Aimez la vérité et la paix ! »

Nos maîtres expliquent ce verset dans la Guémara Roch Hachana (18b) :

Le 4ème jeûne - correspond au 17 Tamouz, puisque le mois de Tamouz est le 4ème mois depuis le mois de Nissan (Selon la Tora, le mois de Nissan représente le 1er des mois de l’année).

Le 5ème jeûne - correspond au 9 Av, puisque le mois de Av est le 5ème mois depuis le mois de Nissan.

Lire la suite...

Se laver et se brosser les dents le jour d’un jeûne

Nos maîtres les Richonim (décisionnaires de l’époque médiévale), discutent sur le fait de se laver l’intégralité du corps avec de l’eau chaude lors du jeûne du 17 Tamouz.

Notre maître l’auteur du Tour (Rabbénou Ya'aqov Ben Acher, Allemagne-Espagne 13ème et 14ème siècle) tranche que l’interdiction de se laver n’existe que pour le jeûne du 9 Av, ainsi que pour le jeûne de Yom Kippour, mais pour ce qui est du reste des jours de jeûne, il n’y a aucun interdit de se laver.

Maran écrit dans le Beth Yossef que c’est ainsi que la tradition s’est répandue de se laver même à l’eau chaude pendant ces jeûnes. Toutefois, celui qui s’imposerai la ’houmra (la rigueur) de ne pas se laver l’intégralité du corps à l’eau chaude pendant les jeûnes publics, comme le 17 Tamouz, mérite que vienne sur lui la bénédiction.

Lire la suite...