La crainte et de l'appréhension spirituelle de la Tora (10)

(Ceci est la dixième et dernièr partie d'un texte rédigé par le Rav Israël Salanter. Afin de lire la partie précédente, cliquez ici.)

De la même manière que la création de l'homme a été faite avec une sagesse infinie, c'est-à-dire ce lien qui relie le spirituel au matériel, construction d'un corps avec sa myriade de forces organiques et spirituelles, toutes ses innombrables forces étant placées en lui sans limites, ainsi, Il a placé en lui une force qui s'appelle la peur qui va protéger son corps de toute agression extérieure.

Lire la suite...

La crainte et de l'appréhension spirituelle de la Tora (9)

(Ceci est la neuvième partie d'un texte rédigé par le Rav Israël Salanter. Afin de lire la partie précédente, cliquez ici.)

La peur matérielle tire son énergie des sens, c'est-à-dire d'un niveau de conscience très bas, de l'âme animale. Cette peur va empêcher le niveau le plus élevé de conscience qu'est l'Âme divine (le supra-mental) de se révéler par le moyen du libre-arbitre. Cette peur animale développée par les sens va s'épancher dans toutes les parties du corps qui va empêcher le niveau de conscience suprême qui est le siège du libre-arbitre de se réveiller.

Lire la suite...

La crainte et de l'appréhension spirituelle de la Tora (8)

(Ceci est la huitième partie d'un texte rédigé par le Rav Israël Salanter. Afin de lire la partie précédente, cliquez ici.)

En vérité, ce vent de crainte qui souffle sur l'homme vient de l'au-delà de l'esprit humain et ne peut être appréhendé par aucune idée issue de cet esprit aussi pure soit-elle. Car ce n'est que vers D-ieu qu'il faut diriger ses pensées comme nous allons l'expliquer plus tard.

Le Rambam explique que le libre-arbitre qui est dans la main de l'homme est un grand principe. C'est la colonne de voûte de toute la Tora et des mitswoth.

Car rien ne peut forcer l'homme, ne peut décréter sur lui et l'attirer dans un chemin si ce n'est qu'il l'ai décidé de son plein gré car si D-ieu avait décrété sur l'homme qu'il soit juste ou mécréant ou qu'il y ai quelque chose depuis sa naissance, enfouie au plus profond de sa nature qui puisse l'attirer vers la piété ou vers la perversité, quel aurait été le sens de toute la Tora et selon quelle loi et selon quel jugement pourrait-on faire payer le mécréant ou bien donner son bon salaire au juste?

Lire la suite...

La crainte et de l'appréhension spirituelle de la Tora (7)

(Ceci est la septième partie d'un texte rédigé par le Rav Israël Salanter. Afin de lire la partie précédente, cliquez ici.)

En vérité pourquoi cette crainte des cieux et la peur du châtiment ne sont-elles pas gravées dans le cœur de l'homme croyant ? Donc, sans aucune peine et sans aucun labeur, se réveilleraient ces pulsions car elles seraient en tant qu'héritage, patrimoine génétique, comme toutes les pulsions du corps qui sont devenues des instincts dans notre système nerveux et qui se réveillent sans aucun acte conscient comme la respiration et la foi !

Lire la suite...