Le blogde Zoé Salet, Bath Noa'h

 

Véritable courant d’air spirituel

Pas facile pour un conjoint quand il voit son autre « moitié » changer de point de vue spirituel tous les quatre matins.

J’ajouterais que.. pas facile pour son vis-à-vis de devoir chaque fois se justifier, donner des éléments sans trop, parler sans dire, vivre sa vie en solo avec pour seul vis-à-vis…… Hachem Lui-même. C’est déjà pas si mal, non ?

Lorsque je me suis retrouvée, propulsée d’une certaine manière, dans le noahisme, ça a été un choc pour lui. En fait, je me demande s’il est au courant même si choc il y a eu. Du jour au lendemain, je ne suis plus allée au culte le dimanche matin. Ce fut peut-être le plus difficile pour lui car c’était « sa » demi-journée et là il a fallu la partager.

Lire la suite...

Un an et demi de noahisme, et après ?

Voilà, comme lorsque l’on est amoureux, il y a la flamme, le besoin de tout faire ensemble, le moment où le ciel est bleu et où chaque instant est un feu d’artifice. Pour le noahisme c’est pareil, quelle joie de découvrir quelque chose qui répond enfin à mes questions ! De me faire des amis, d’écouter des enseignements aussi nombreux que riches, aussi riches que variés. Quelle merveille !

Au début, je me suis fâchée avec le monde chrétien. Oh je ne voulais pas me fâcher, c’est lui qui m’a rejetée. Impossible de lui faire entendre que ce que je soupçonnais depuis longtemps était en train de prendre forme, de s’étayer sur du solide. Ce messie qu’ils appellent « Jésus », il y a bien longtemps que j’avais découvert qu’il s’appelait autrement, pourquoi ce nom « Jésus » ou « Yezu » et bien d’autres dérivés ?

Lire la suite...