Le blogde Simone Legham

 

Les arbres et l'homme...

"Etudions la comparaison entre l’homme et l’arbre afin de comprendre le message de Tou Bishvat pour l’humanité.

L’arbre traverse des cycles dans sa vie. L’arbre lourdement chargé de l’été se vide de ses fruits en automne, puis perd doucement ses feuilles, une par une. En hiver, l’arbre est dépouillé de sa gloire. En pratique, il semble être mort. Mais c’est alors que vient Tou Bishvat !

Lire la suite...

Le miracle...

"Quel est le sens du « pirsoumé nissa » (la publication du miracle) ?

Le miracle révèle à l’Homme et lui fait comprendre que D.ieu est le maître de tout, que les évènements découlent uniquement de Son bon vouloir et que ce qui n’émane pas de Sa volonté n’existe pas tout simplement.

Personne en dehors de Lui, ne tient les rênes du monde. Il est le seul maître à bord.

Aussi le miracle étant un phénomène qui s’oppose à la nature et aux lois du déterminisme, c’est pour l’Homme la preuve tangibles que D.ieu intervient dans l’Histoire, qu’Il peut, à loisir, changer les règles qu’Il a fixées au moment de la Création et employer des forces qui contrarient les lois du monde.

Tel est en vérité le but de l’Homme et le sens de la crainte du Ciel : comprendre toujours plus profondément ce principe premier et fondamental." (le Sabba Mikelm)

Israël Holubenny

La flamme qui est en moi.....

Un jour, le rav Shalom Chwadron de Yerushalaïm se trouvait à Londres pour ‘Hanoucca. Il savait qu’en diaspora, on a l’habitude d’allumer les bougies de ‘Hanoucca à la maison et il craignait de ne pas trouver en Angleterre, une boite en verre pour y insérer sa ‘Hanoucciah.

Il emporta donc avec lui sa propre boite dans sa valise. Arrivé à Londres, il acheta une chaine avec un cadenas qu’il accrocha à sa boîte pour éviter les vols.

Lire la suite...

L'étude de la Torah....

Le meilleur moyen de développer la foi dans nos cœurs, dans notre quotidien, est d’étudier la Torah.

Ceci les grecs l’avaient bien compris, ce qui explique pourquoi ils s’étaient échinés à nous la faire oublier comme le soulignent les premiers versets de la prière de ‘’Al Hanissim’’ : « C’était au temps de Matitiyahou, fils de Yo’hanan, le Cohen Gadol (…), lorsque le royaume grec et impie se dressa contre Ton peuple Israël pour lui faire oublier Ta Torah ».

Lire la suite...