La veille du 1er Yom Tov (jour de fête) de Roch Hachana, comme c’est le cas pour les veilles de Chabath, nous allumons des nérott (veilleuses ou bougies) avant le coucher du soleil, lorsqu’il fait encore jour.

Pour la veille de Roch Hachana ou de tout autre Yom Tov, si nous n’avons pas allumé les nérott avant l’entrée de la fête, nous pouvons encore le faire même après la tombée de la nuit, par le moyen autorisé, c'est-à-dire, en utilisant une flamme qui était déjà allumée avant que n’entre la fête, puisqu’ il est interdit de créer un feu nouveau pendant Yom Tov, comme nous l’avons expliqué dans les règles relatives à la fête de Chavou’oth.

Nous avons la tradition de consommer de la viande grasse, ainsi que des douceurs, le jour de Roch Hachana, comme il est dit dans le livre de Né'hemya : « Allez manger des plats gras et buvez des boissons aromatisées. Envoyez des cadeaux au nécessiteux, car ce jour est saint pour notre D-ieu.»

Il est interdit de jeûner le jour de Roch Hachana.

Cependant, on ne doit pas manger jusqu’à rassasiement afin de ne pas se laisser entraîner à des comportements légers et afin de garder la crainte d’Hachem sur le visage.

Certains ont l’habitude, lors de la bénédiction de Motsi, de tremper le pain dans du miel ou dans du sucre.

Dans la Guemara Roch Hachana (16a), nos maîtres nous dévoilent une information de grande valeur, selon laquelle le jour de Roch Hachana - jour où l’être humain fut créé - Hachem siège et juge toutes les créatures de l’univers.

Chaque évènement appelé à se produire sur les créatures durant toute l’année est décrété lors de ce jour si redoutable, jour du grand jugement de chaque être vivant dans le monde.

La veille du 1er Yom Tov de Roch Hachana, comme c’est le cas pour les veilles de Chabath, nous allumons des néroth (veilleuses ou bougies) avant l’entrée de la fête, lorsqu’il fait encore jour.

Si nous n’avons pas allumé les néroth avant l’entrée de la fête, nous pouvons encore le faire même après la tombée de la nuit, par le moyen autorisé, c'est-à-dire en utilisant une flamme qui était déjà allumée avant l’entrée de la fête, puisqu’ il est interdit de créer un feu nouveau pendant Yom Tov.

Pour le 2ème Yom Tov de Roch Hachana, comme pour tous les deuxièmes Yom Tov en dehors d’Israël, nous allumons les néroth qu’à partir de la sortie des étoiles (tombée de la nuit), juste avant de réciter le Qiddouch.