Bientôt Chavouot, la fête du Don de la Tora. N'est-ce pas le moment idéal de réfléchir quelques instants sur la relation que nous entretenons avec le Créateur ?

Les deux premiers commandements

Selon le Zohar (dans son introduction), les deux premiers commandements de la Tora sont la crainte et l'amour que chaque personne doit ressentir à l'égard d'Hachem. Prenons le temps d'approfondir ces deux concepts afin de découvrir les options merveilleuses que nous offrent le Zohar afin de nous rapprocher toujours plus du Maître du monde.

(Ceci est la troisième partie d'une série de trois articles à propos de notre action en ce monde. Afin de lire la deuxième partie, cliquez ici.)
7. Créer des anges
Cela semble incroyable : en prononçant des paroles de Tora, chaque personne peut créer des anges ! De fait, « par la respiration, tu fais tes anges » (Psaumes 104:4). Qu'on comprenne bien cette réalité : c'est chaque personne qui possède le pouvoir de créer des anges. Pour cela, il suffit d'être chargé de sincérité, de laisser parler son cœur et de partager avec notre prochain les Paroles divines.

Lorsque nous tentons d'expliquer les différents messages que nous recevons du Créateur tout au long de notre vie – et que nous essayons d'en faire de même pour les personnes qui forment notre entourage – nous réalisons quelque chose de grandiose.

(Ceci est la deuxième partie d'une série de trois articles à propos de notre action en ce monde. Afin de lire la première partie, cliquez ici.)
4. Parler et enseigner des paroles de Tora
Les paroles de la Tora doivent être chères à nos yeux. C'est la raison pour laquelle nous prions Hachem et étudions Sa Tora le plus souvent que nous le pouvons. C'est pour la même raison que nous devons saisir chaque occasion pour partager ses paroles avec le plus grand nombre de personnes autour de nous.

Il faut savoir que le Maître du monde prend un extrême plaisir à écouter Ses créatures répandre Sa Tora. « Dans la multitude des personnes se trouve la splendeur du Roi » (Proverbes 14:28). Cela signifie qu'en partageant les paroles de nos Sages – qui s'inspirent directement de celles du Créateur – nous tenons une place primordiale aux yeux d'Hachem.

Si nous avons pleinement conscience que la volonté du Créateur doit être le point d'intérêt central dans notre vie, nous faisons déjà partie du petit nombre de personnes privilégiées par Hachem. Autant le savoir et en remercier le plus souvent possible le Maître du monde.

Pour autant, il n'est pas toujours facile de saisir la façon idéale de remplir nos journées. Devons-nous nous couper le plus possible de ce monde afin de nous concentrer sur notre propre chemin et avenir ou devons-nous accorder la plus grande importance à notre prochain ? Devons-nous demander au Créateur de nous montrer le chemin à suivre ou devons-nous le découvrir nous-même ? Devons-nous profiter de toutes les occasions afin de partager les paroles de la Tora ou devons-nous attendre seulement d'être sollicité ? Etc.