(Ceci est la deuxième partie d'un texte rédigé par le Rav Israël Salanter. Afin de lire la partie précédente, cliquez ici.)

Il est inclus dans la crainte de la punition aussi la peur de perdre le salaire de la mitswa car de la même manière qu'il faut craindre la Punition divine, nous avons également l'obligation de renforcer en notre cœur l'amour du salaire véritable et de le placer bien au-dessus de l'amour des choses futiles et vaines. Devenir désireux et obsédé de ressentir La lumière divine. Car le salaire d'une mitswa est cette Proximité divine que l'on ressent en accomplissant les commandements de la Tora. C'est ce bien enfoui qui est réservé aux justes.

Le rav 'Haïm de Volozine enseigne que toute chose créée dans le monde est la réalisation d'un enchaînement de cause et effet et toute cause est la résultante d'une cause antérieure. En résumé, aucune réalité ne peut exister sans cause au préalable. De plus, la cause elle-même n'est la réalisation que d'une cause antérieure.

Cet enchaînement de cause et d'effet a pour fin d'arriver à un but. Des fois il faudra beaucoup de causes pour arriver au but recherché, des fois peu. Le plus grand des buts à atteindre dans la création est le Service divin car pour celui-ci, D-ieu a créé toute la création dans son intégralité et en particulier l'être humain. Pour cela, il faut se servir de l'intelligence que D-ieu nous a octroyée pour rechercher avec avidité quelles sont les causes qui vont déclencher cette envie d'aller au but ultime qu'est le Service divin.

(Da'ath H'okhma et Moussar de Rabbénou Yérouh'am)

La Tora par laquelle le monde a été créé a le pouvoir de changer les natures.

Dans le message précédent, nous avons expliqué que toute nature humaine est impossible à être transformée sans Intervention divine. C'est la réplique de Job qui demande de rendre quitte le monde du jugement : "Maître du monde, Tu as créé le taureau avec des sabots fendus et Tu as créé l'âne avec des sabots non-fendus. Tu as créé le jardin d'Eden et Tu as créé l'enfer ; Tu as créé les justes et tu as créé les mécréants. Qu'est-ce qui peut T'empêcher de changer tout cela?"

"Cela signifie que de la même manière qu'il est impossible qu'un taureau ait les sabots non-fendus et qu'un âne ait les sabots fendus car cela est un changement des lois naturelles, il est également impossible à un mécréant de devenir juste d'aucune manière."

Voici une petite histoire que j'ai entendue du shamash du Rav Haïm Kanievski, le Rav Liberman :

Un jour, un bédouin est parti rendre visite au maire de Tel-Aviv. Celui ci l'a accueilli à bras ouverts et lui a fait visiter sa belle maison.

Voyant le bédouin s'extasier sur sa richesse, le maire lui dit alors de choisir n'importe quel objet dans sa maison. Alors, le bédouin choisit un Narguilé et rentra chez lui où il raconta à tout le monde que le maire de Tel-Aviv l'avait reçu et lui avait donné un Narguilé.

Immédiatement, tous les gens importants de son village se précipitèrent dans la maison du maire qui les reçus très étonné, mais sans les empêcher d'entrer chez lui.