(Afin de lire la partie précédente de ce texte, cliquez ici.)

II. Nous savons bien que tout ce que nous étudions à pour source la Tora écrite et orale et que chaque enseignement se reporte à Elle.

Dans la continuité de ce qui vient d'être dit nous pouvons véritablement parvenir à ressentir cet amour pour D-ieu en méditant sur plusieurs points à plusieurs niveaux, et tout cela nous le retrouvons dans la Tora lorsque nous l'étudions.

Mais avant tout, il est primordial de reconnaître la Tora écrite et orale comme étant Divine et Immuable ; c'est ce qu'enseigne Rabbi Nosson Scherman dans l'introduction du 'Houmash publié par les Éditions J.Safra:

Évidemment, ce texte n'est pas la réponse mais une parmi d'autres car il existe des enseignements sur ce sujet dans divers ouvrages casher et de nombreux cours. Il s'agit ici simplement de retranscrire quelques textes étudiés provenant du Tanya, d'une introduction de Rav Scherman et d'un livre de Rav Guinsburgh pour apporter une piste, encourager, édifier, aider et partager ce qui est susceptible de transcender notre emouna et nous rapprocher d'Hachem !!

Nous pensons souvent - nous les Bnei Noa'h - que seul Noa'h (Noé) est notre patriarche ; cependant, cela n'est pas exact. C'est effectivement avec lui qu'une alliance fut conclue comme il est écrit dans Béréchith (Genèse) 9:14-15 : "À l'avenir, lorsque J'amoncellerai des nuages sur la terre et que l'arc apparaîtra dans la nue, Je me souviendrai de Mon alliance avec vous et tous les êtres animés et les eaux ne deviendront plus un déluge, anéantissant toute chair."

En fait, d'autres personnages ont vécu avant Noé et ont marché avec D.ieu, comme cela est écrit dans le Sefer "Ha-yashar" (page 26).

Sommes-nous celui que nous voyons chaque matin dans le reflet d’un miroir ; est-ce véritablement moi ?

Nous avons besoin de manger, de s'hydrater, dormir, se laver, s’habiller, travailler… mais est-ce donc que de cela dont nous avons besoin ?

Bien sûr que tout cela est nécessaire mais est-ce vraiment ça, mon essence ?

Ce dont nous avons besoin avant tout est d’entendre, d’écouter notre âme qui ne me demande qu’une seule chose « Laisse moi exister en toi ! »