Salut à tous,

C’est l’histoire d’AvrahamAvraham Avinou (notre père), D-ieu lui a demandé de quitter sa ville et de fonder le peuple juif en terre de Canaan, et tout au long de la Paracha de la semaine les demandes se multiplient. À chaque, fois Avraham s’exécute en ayant une émouna (croyance, et confiance en D-ieu) implacable ; il savait qu’il avait les capacités d’accomplir tous ces commandements.

Souvent nous savons qu’elles sont les décisions que nous devons prendre dans la vie, car nous savons qu’elles permettront de nous rapprocher du Créateur, mais nous avons peur, on hésite, on pense qu’il nous manque cette émouna qu’avait notre Père.

Il est dit dans la Tora « ma'assé avoth siman labanim » (les actions des Pères sont un signe pour leurs descendances). Le Rav Aviner - en se basant sur les commentaires du Ramban - explique que les traits de caractères des Pères se retrouvent dans leurs descendances.

Cela permet de croire en nous, car on peut se dire dès à présent, que cette émouna qu’on pensait très faible, est en fait cachée au fond de nous, elle attend juste qu’on vienne la chercher pour la laisser s’exprimer.

La question qui reste à élucider est : comment faire sortir cette émouna ?

Se renforcer dans l'émouna est un travail de tous les jours ; il faut tout d’abord contempler tout ce qu’HaQadoch barou’h à fait pour nous, comment nous sommes arrivés jusqu’ici. Puis prier D-iu, en Lui disant qu’on a une entière confiance en Lui, et Lui demander d’ouvrir notre cœur et de renforcer notre émouna.

Mes chers amis chacun de nous a les capacités d’accomplir la Volonté divine ; nous ne devons pas oublier que nous avons en nous une parcelle de D-ieu qui ne demande qu’à s’exprimer. Arrêtons de dire que c’est trop dur sans auparavant avoir essayé, essayons et demandons à D-ieu qu’Il nous aide.

D-ieu est notre Père ; Il ne souhaite que notre bonheur, et pour arriver à ce bonheur il faut se rapprocher de Lui, en accomplissant les mitswoth en étudiant la Tora, en venant en Israël pour goûter cette Qedoucha (sainteté), et on arrivera à voir le vrai but de notre vie.

Chabbat Chalom !

Dédié à la guérison de 'Haïm ben Sim'ha, Aïcha bath 'Hannah, David ben Fibi, Sim'ha bath Margo, 'Haï Dan Éliyahou ben Yehoudith

Jonathan Berdah