Print

Salut à tous,

Aujourd’hui je voulais vous raconter une histoire de Rav Mordehai tsemah ben Mazal Eliahou qui nous a quitté il y a quelques années.

Rav Mordehai avait l’habitude de ne pas utiliser la plaque de Chabath (plaque qui permet de conserver les aliments au chaud).

Un jour, son fils qui s’était marié depuis peu de temps l’avait invité à passer Chabath chez lui. Dès que son père est arrivé chez lui, il lui a expliqué que sa femme avait l’habitude d’utiliser la plaque de Chabath et pour le chalom baït (paix dans le couple) lui aussi avait pris cette habitude.

Le Rav Mordehai Eliahou lui dit : « Je suis invité chez toi pour Chabath, donc je prends tes minagim (coutumes).» Son fils était content d’entendre son père réagir aussi bien.

Mais juste avant le Chabath, une grosse coupure d’électricité cassa complètement la plaque. Par conséquent, le Rav put manger pendant Chabath des aliments qui n’étaient pas chauffés sur la plaque.

De cette histoire nous apprenons un très grand enseignement. Souvent en tant que ba'al tchouva, nous prenons sur nous des coutumes, ou nous prenons sur nous une rigueur que notre entourage n’a pas réussi pour l’instant à prendre sur soi.

Lorsque que nous sommes invités chez nos amis et notre famille, on dit «non désolé je ne peux manger ça », « ah non je ne peux pas faire ça » alors que ce sont juste des minagim que nous avons pris sur nous.

Alors grâce à Rav Mordehai Eliahou, nous apprenons qu’il ne faut pas créer des disputes et appliquer les minagim de la famille chez qui on est invité. C’est certain que nous devons appliquer que les minaguim qui sont prouvés par la Tora et pas ceux qui vont contre.

Donc, sachons respecter la personne qui nous a invité et sachons ce qui est permis et ce qui ne l’ai pas, prenons exemple sur les Grands notre génération.

Chabbat Chalom.

Dédié à la guérison de 'Haïm ben Sim'ha et Aïcha bath 'Hannah et David ben Fibi et Sim'ha bath Margo

Jonathan Berdah