Print

(Afin de lire l'article précédent, cliquez ici.)

Ahmed,

Je suis heureux de pouvoir communiquer avec vous et je vous engage à me poser les questions que vous désirez à propos du judaïsme et des différences qui existent entre ma religion et la vôtre. Toutefois, je préfère vous signaler que ma connaissance de ma religion est limitée et que je risque à plusieurs occasions de ne pas pouvoir répondre à vos questions. J'espère que cela ne vous décevra pas trop.

Dans votre lettre, vous formulez les deux affirmations suivantes : 1) L'islam est la seule religion véritablement monothéiste. 2) L'islam a toujours été la seule religion.

Vous me permettrez d'être en désaccord avec vous, car selon le judaïsme :

1) L'islam est certainement une religion monothéiste, mais il en est de même pour le judaïsme, ainsi que pour certaines formes du christianisme.

2) Affirmer que l'islam a toujours été la seule religion est faux et un anachronisme.

Quelle définition peut-on donner du monothéisme ? Selon le dictionnaire, il s'agit de toute « religion qui n'admet l'existence que d'un dieu unique.» Je peux vous assurer que cela est le cas pour le judaïsme.

La question à se poser est simple : prie-t-on une autre entité qu'Hachem pour recevoir une réponse à nos demandes ? Dans l'affirmative, il s'agit de l'idolâtrie ; si la réponse est négative, nous sommes face à une religion monothéiste.

Ainsi, selon le judaïsme, il est autorisé de prier seulement Hachem ; le judaïsme est donc monothéiste. Le christianisme est plus nuancé : les chrétiens qui prient seulement Hachem pratique une religion monothéiste. Les autres – ceux qui prient une personne ou un esprit – pratiquent l'idolâtrie. Enfin, selon l'islam, il est autorisé de prier seulement Hachem ; l'islam est donc monothéiste.

D'autre part, affirmer que l'islam a toujours été la seule religion est impossible ; le faire est anachronique.

Selon vous, il est possible de dire que l'islam a toujours existé dans la mesure où le mot « islam » signifie « soumission ». Ainsi, puisque nous savons que le patriarche Abraham était soumis à l'autorité d'Hachem, il est possible de dire qu'il était musulman.

Cependant, ce mode de réflexion se heurte à la nature de l'islam, qui n'est pas seulement une façon de servir le Créateur, mais bel et bien un ensemble de codes, lois, règles... qui lui sont spécifiques.

Selon le judaïsme, le patriarche Abraham respectait le Chabath, ainsi que tous les commandements destinés aux juifs. Ne vous semble-t-il pas impossible de prétendre qu'un musulman respectait le Chabath ? D'autre part, l'islam ne pouvant être compris sans tenir compte du Coran, de quelle façon Abraham pourrait-il être considéré comme musulman dans la mesure où il n'a évidemment jamais lu ce livre ?

Vous avez raison sur un point : il est impossible de dire que le patriarche Abraham était juif. De fait, le peuple juif est né lors de sa sortie d'Égypte. Les individus qui sont sortis de ce pays se sont identifiés au peuple juif, les autres sont morts. De même, il est impossible de dire qu'Avraham était musulman, car cette doctrine est liée à l'époque de Mahomet, que les musulmans considèrent comme un prophète qui se déroula de nombreux siècles plus tard.

J'espère que vous ne serez pas choqué par mes remarques. Je tenais simplement à répondre à votre question. J'espère y être parvenu.

Suite...

David-Yits'haq Trauttman