Print

“Les forces du mal sont toujours impatientes à se nourrir [de la Sainteté.]” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 54)

Commentaire : Lorsque nous prions, étudions la Tora, faisons des mitswoth... nous renforçons la Sainteté qui nous renforce à son tour. C'est cet échange d'ordre spirituel qui nous permet de nous rapprocher de D-ieu. C'est également lui qui doit être le pilier central de notre vie.

On comprend sans difficulté que cette situation est exactement l'opposé de l'intention des forces du mal. De fait, celles-ci possèdent un seul objectif : nous éloigner du Divin. Peu importe la technique qu'elles emploient ou le subterfuge qu'elles utilisent, nous devons savoir qu'elles sont littéralement en guerre contre nous. C'est pour cette raison que tous les gestes qui nous rapprochent d'Hachem sont souvent difficiles à réaliser.

Nous désirons prier ? Un appel téléphonique nous en empêche. Nous ouvrons un livre pour étudier ? Une odeur de pizza nous déconcentre au même moment. Dans tous ces cas, nous ne devons pas croire que notre désir de rapprochement n'est pas réel. Plutôt, nous devons reconnaître que les forces du mal nous attaquent. Renforçons notre volonté et notre concentration pour les vaincre, en demandant toujours l'aide du Ciel pour réussir.

Dédié à la guérison de Avi ben Émilie

David-Yits'haq Trauttman