“Il ne faut pas regarder ce qui se situe au-dessus de notre niveau [spirituel].” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 54)

Commentaire : Nous possédons tous une intelligence dotée de certains pouvoirs et limites. Si nous devons déployer le maximum d'efforts afin de comprendre ce qui est à notre portée, nous devons reconnaître nos limites et laisser en suspens ce qui est – pour l'instant – au-delà de notre entendement.

Les questions que nous ne pouvons pas comprendre et qui pourraient mettre le doute en notre esprit doivent être laissées pour le jour ou – peut-être – nous pourrons comprendre. En attendant ce jour-là, nous devons nous appuyer sur l'émouna (foi) simple et totale pour continuer à avancer dans notre Service divin.

Cette attitude ne devrait pas nous surprendre. De fait, il existe un nombre important d'aspects que nous ne comprenons pas dans notre vie. Cependant, cela ne nous dérange pas car nous faisons confiance aux personnes qui possèdent – dans ces domaines spécifiques – une plus grande connaissance que la nôtre (médecins, garagistes, électriciens...) Avec D-ieu, nous devons agir de la même façon.

Dédié à la réussite matérielle de Sonia bath Myriam

David-Yits'haq Trauttman