Bnei Noa'h et la fête de Tou b'Chevat

Y a-t-il une suggestion aux B'nei Noa'h pour Tou b'Chevat ?

Voyons cela ensemble :

Tou b'Chevat est une fête d'institution rabbinique. Le Consistoire de Paris, sur son site internet, rappelle que Tou b'Chevat signifie « 15 (du mois) de Chevat » et que cette fêtre représente le Nouvel An des arbres (Roch Hachana l'ilanot) qui correspond au moment de la montée de la sève dans l'arbre, avant le printemps.

Le Talmud (traité Roch Hachana) parle de quatre Roch Hachana dans le calendrier juif. Si le 1er du mois de tichré, chaque être humain est jugé au regard des « fruits » de ses actions, le 15 du mois de chevat représente sa nourriture originelle, le fruit de l'arbre, qui l'est. Une manière de souligner que la nature est placée sous le regard du Créateur, béni soit Son Nom.

Read more ...

Bnei Noa'h et la fête de 'Hanouka

'Hanouka et les B'nei Noa'h. Tout ce qu'il faut savoir en théorie et en pratique.

La célébration de 'Hanouka a lieu du 25 Kislev au 2 Teveth (dimanche 2 décembre au soir jusqu'au lundi 10 décembre 2018).

Il s'agit d'une fête d'instauration rabbinique qui fut instituée dès l'année qui suivit la victoire sur les grecs et le miracle de l'huile, comme écrit dans le traité Shabbat 21b.

Après un échange avec Rav Moshé Weiner (Décisionnaire en Lois Noahides, selon la tradition des Sages, de mémoire bénie) il en ressort deux éléments :

1. Un Ben Noa'h peut allumer les bougies de 'Hanouka, pour se souvenir et mentionner les miracles de D. ieu.

Read more ...

Bnei Noa'h : prévoir son enterrement

Si l'Enfant de Noé pense à la vie et à utiliser la sienne pour se rapprocher du Maître du monde, il pense également au jour après. La vérité ne choquera personne : nous ne sommes pas immortel. Pour un Ben Noa'h, cette réalité pose un défi supplémentaire : où et de quelle façon peut-il envisager d'être enterré ?

L'enfant de Noé possédant une identité distincte du peuple d'Israël, il ne peut donc pas être enterré dans un cimetière juif. Pour autant, la présence plus ou moins importante de signes d'autres religions dans les cimetières peut représenter un certain challenge.

Les questions qui sont posées le plus souvent sont : 1) La présence de signes religieux est-elle un obstacle pour un Enfant de Noé à être enterré dans un cimetière ? 2) Il arrive quelques fois qu'un cimetière soit accolé à une église. Cela représente-t-il un problème ? 3) Un rabbin peut-il prononcer l'oraison funèbre lors de l'enterrement d'un Ben Noa'h ?

Read more ...

Jeûner à Yom Kippour ? (2)

(Afin de lire la partie précédente de ce texte, cliquez ici.)

Définition de la médisance

Selon vos dires, dans le débat auquel vous avez assisté, une personne a dit à l'égard du Rav Weiner qu'il a fait une erreur en écrivant – dans son livre de lois pour les Enfants de Noé : « Le Code divin » – qu'un Ben Noa'h ne peut pas jeûner en l'honneur de Yom Kippour.

De fait, selon le Rav Weiner :

Read more ...