(Ceci est la première partie d'une leçon donnée par le Rav Nissan David Kivak, chelita. Cet article est le cinquième d'une série de divré Tora à propos du voyage sur la tombe de Rabbi Na'hman à Ouman pour Roch Hachana.)

1. Nous croyons en le fait que chaque aspect de l'enseignement de Rabbi Na'hman possède un sens extrêmement profond. Cela concerne avec encore plus de précision sa demande d'être avec lui pour Roch Hachana et qu'il a appelée lui-même sa « chose principale ». Nous croyons qu'il n'existe rien de plus grand que le qiboutz, c'est-à-dire le rassemblement pour être à ses côtés pour Roch Hachana. Il est évident que cette demande possède également de très grands et profonds secrets.

C'est la raison pour laquelle nous nous rendons sur sa tombe avec une telle abnégation et sans regards pour les obstacles qui menacent de nous faire renoncer. Pour nous, l'essentiel est d'être avec lui à Roch Hachana.

2. Nous suivons les instructions du Rabbi en effaçant notre propre personne et avec emouna (foi) qu'elles incluent des secrets profonds et des rectifications spirituelles immenses. Nous affinons et rafraîchissons notre emouna en cette idée pour l'année entière : les directives du Rabbi ne sont vraiment pas élémentaires ; plutôt, elles contiennent de très grands secrets. Cette foi nous permet de suivre la totalité de ses instructions avec beaucoup d'enthousiasme et de vitalité.

Également, nous incluons dans notre émouna qu'en réalité, toute chose en ce monde possède des secrets profonds et saints.

3. Chaque personne a besoin – chaque jour – d'éveiller son attention et de rafraîchir sa croyance en cette idée : la totalité de la création est remplie de Secrets Divins profonds, jusque dans ses moindres détails.

4. Dans la mesure où le monde physique et les fautes empêchent une personne d'atteindre cette foi, la meilleure façon d'y parvenir consiste à avoir foi en les Tsadiqim, c'est-à-dire à croire en nos Sages. Nous devons croire que chacune de leurs actions, paroles, ainsi que chacun de leurs gestes contiennent une signification profonde et des Secrets Saints. Cette croyance en eux rectifie spirituellement les vêtements spirituels de la Chekhina, la Présence Divine, et adoucit les jugements stricts qui nous guettent.

5. Lorsqu'Hachem créa le monde, Il diminua et cacha Sa lumière dans des vêtements spirituels placés sous d'autres vêtements spirituels. Cette opération permit à la création d'avoir lieu. Ces vêtements représentent une certaine épaisseur dont la conséquence est de rendre possible notre erreur de prendre en considération uniquement l'aspect extérieur de la vie, sans tenir compte de sa dimension intérieure et profonde.

Ceci est la source de tous les péchés : nous concentrons notre attention sur les couvertures extérieures et la tournons vers l'attirance des désirs qui l'exclut. En agissant de la sorte, nous oublions qu'il existe une dimension plus profonde dans laquelle la lumière d'Hachem est cachée. Ceci est la racine profonde de tous les jugements stricts.

La tâche de l'homme, c'est-à-dire la raison pour laquelle il a été crée, est de découvrir Hachem à l'intérieur de ces vêtements spirituels et de révéler Celui qui a tout créé. Cela est possible en considérant chaque aspect de la vie à travers la Tora, en n'oubliant pas qu'en ce monde chaque chose est enveloppée d'un sens profond et en comprenant du mieux que nous pouvons les secrets des vêtements spirituels extérieurs.

Si une personne n'est pas capable de saisir cela, son lien avec le Tsadiq et sa croyance que tout ce que fait le Tsadiq repose sur des Secrets Divins profond lui permettent d'adoucir tous les jugements stricts dont elle pourrait être le sujet. En réalité, cela peut même amener cette personne à croire entièrement en les secrets qui sont cachés en chaque chose. De fait, une telle personne se rend compte qu'elle ne comprend sans doute pas tous les aspects de la vie, mais que le Tsadiq les comprend.

6. L'homme fut créé le jour de Roch Hachana et sa tâche essentielle consiste à croire et à saisir les secrets inhérents qui se trouvent en chaque chose dans ce monde. Par conséquent, le jour de Roch Hachana fut réservé comme jour de jugement pour l'homme et de ses actions en ce monde.

Ce jugement est censé lui servir à se réveiller spirituellement et à se souvenir de sa tâche : découvrir et révéler les aspects profonds de la dimension de la vie, ainsi que de faire téchouva (se repentir) et couronner Hachem avec sa croyance que Sa gloire peut être trouvée en toute chose en ce monde. Alors, les jugements stricts sont adoucis lorsque nous sonnons du chofar.

7. La meilleure façon de parvenir à faire une téchouva complète est d'intérioriser ce savoir : que chaque chose est remplie de secrets et d'une signification diificile à percevoir. Une telle prise de conscience peut permettre à une personne de faire attention à chacun de ses gestes et chacune de ses actions afin de s'assurer que tout ce qu'elle fait correspond bien à la volonté de D-ieu.

De fait, ce savoir permet de reconnaître que tout ce que nous faisons possède un sens profond et une signification certaine. Grâce à cette idée, une personne se dote du pouvoir de changer complètement.

8. Cette prise de conscience permet à l'individu de sanctifier chaque jour ses faits et gestes en les marquant de Sainteté et de pureté ; cela est rendu possible par le fait qu'il est conscient de l'existence d'Hachem et par conséquent, d'être moins séduit par son appétit pour le physique. De fait, en sachant que chacune de nos actions contient une signification profonde et des étincelles saintes à élever, notre vision de la vie change profondément.

Cette prise de conscience nous aide également à nous lever à minuit pour Tiqoun 'Hatsoth et à prier avec un grand attachement car nous savons que ces aspects de notre vie possèdent une signification spirituelle et des secrets extraordinaires.

Suite...

Rabbi Nissan David Kivak, chelita