L'empereur et le roi (3)

(Il s'agit de la troisième partie de l'histoire de l'Empereur et du roi. Vous pouvez lire la deuxième partie en cliquant ici.)
5
Le roi (c'est à dire la princesse) fit proclamer dans toutes les provinces du royaume que toute personne, étranger ou réfugié, sans exception, vienne au mariage où il recevrait de beaux cadeaux. En outre, le roi fit ériger des fontaines partout dans la ville, afin que quiconque ayant soif, ne fût pas obligé d'aller ailleurs pour boire, mais trouvât une fontaine à proximité. Et le roi (la princesse) fit accrocher son portrait au-dessus de chaque fontaine et fit poster des gardiens pour surveiller les fontaines.

Lire la suite...

L'empereur et le roi (2)

(Il s'agit de la deuxième partie de l'histoire de l'Empereur et du roi. Vous pouvez lire la première partie en cliquant ici.)

3
Il était une fois un roi qui s'était fait construire des palais sur la mer, car il aimait l'air marin. Des navires passaient au large de ses palais. La princesse qui parcourait les mers passa près du palais du roi. Le roi regarda et vit un navire qui voguait sans direction et à bord duquel il n'y avait personne. Il pensa qu'il se trompait. Il ordonna à ses gens de regarder et ils virent la même chose que lui.

Lire la suite...

L'empereur et le roi (1)

(Ceci est la première partie d'une des "Histoires de Rabbi Na'hman" : "L'empereur et le Roi."

 

1
Il était une fois un empereur qui n'avait pas d'enfant, et un roi qui, lui non plus, n'avait pas d'enfant. L'empereur décida de parcourir le monde, s'étant dit qu'il trouverait peut-être quelque conseil ou quelque remède pour avoir des enfants. Quant au roi, il décida, lui aussi, de parcourir le monde. Le roi et l'empereur se rencontrèrent dans une auberge, mais ils ne se connaissaient pas. Cependant, l'empereur reconnut le roi, car ce dernier avait des manières royales. Il l'interrogea et le roi avoua qu'il était bien un roi. Et lui aussi avait remarqué que son interlocuteur avait des manières royales et l'empereur confirma son impression.

Lire la suite...