Briser la nuit (5)

(Il s'agit de la cinquième partie du livre "L'appel de minuit". Vous pouvez lire la quatrième partie en cliquant ici.)

Pour la plupart des gens, le jour est défini comme le moment où on se lève, on sort pour travailler et faire ce qu'on a à faire, et la nuit le moment de la journée où rentre chez soi pour se détendre, se distraire et se coucher. Mais en termes de Tora, la lumière du jour signifie la Révélation divine et la conscience, tandis que l'obscurité de la nuit est une métaphore pour le retrait spirituel.

Lire la suite...

L'appel de minuit (1)

« Au milieu de la nuit, je me lève pour Te rendre grâce à cause de Tes équitables jugements ».
(Psaumes, 119:62)

«Tout individu qui craint le Ciel doit se montrer très affecté et exprimer son chagrin pour la destruction du Temple ; ceci est une référence au Tiqoun 'Hatsoth, la « Prière de Minuit ».

(Choul'han 'AroukhOra'h 'Haïm 1, 2 et Michna Béroura, loc. ad.)

Rabbi Na'hman de Breslev a dit : « La principale dévotion d'un juif est de se lever... pour réciter leTiqoun 'Hatsoth...» (La Sagesse de Rabbi Na'hman #301)

Lire la suite...

L'exil de la pensée (4)

(Il s'agit de la quatrième partie du livre "L'appel de minuit". Vous pouvez lire la troisième partie en cliquant ici.)
La lumière radieuse contre les flammes de feu
Où sont la paix et l'harmonie qui régnaient du temps du Temple? Il suffit de jeter un regard autour de nous pour voir où nous vivons: dans un monde de conflits. Partout sévissent des guerres: les nations se livrent des batailles; les guerres intestines font rage. Des siècles de cupidité, d'extravagance et d'indifférence ont causé d'énormes problèmes sociaux, économiques et d'environnement sur toute la surface du globe. Les dirigeants promettent à leurs électeurs un avenir meil­leur, mais en réalité, ils ne peuvent même pas maîtriser le présent. Ils prêchent la paix et se préparent à la guerre.

Lire la suite...

L'ordre du Tiqoun 'Hatsoth (6)

(Il s'agit de la sixième partie du livre "L'appel de minuit". Vous pouvez lire la cinquième partie en cliquant ici.)

Comme nous l'avons vu, selon la littérature mystique, l'idéal pour un juif est de dormir pendant la première moitié de la nuit et de se réveiller pour prier et étudier la Tora après 'Hatsoth. Cependant, en pratique, il est très difficile – sinon impossible – pour la plupart des gens de fixer leur emploi du temps de façon telle qu'ils puissent le faire régulièrement. Cela ne doit pas nous empêcher de réciter le Tiqoun 'Hatsoth.

Rabbi Na'hman de Breslev, qui insiste tellement sur l'importance du Tiqoun 'Hatsoth, ne cesse d'apprécier tout geste destiné à rapprocher le juif de D-ieu. Pour la plupart des gens, il est plus facile de réciter Tiqoun 'Hatsoth vers la fin du jour, avant de se coucher. Cela est naturellement bien plus valable que de ne pas réciter du tout le Tiqoun 'Hatsoth.

Lire la suite...