Paracha Berechith pour Bnei Noa'h : l'homme, créature temporelle

« Mais l’arbre de la science du bien et du mal, tu n’en mangeras point » (Genèse 2:17)

Chaque nation se trouve devant cette difficulté : définir le bien et le mal. Aucun État ne peut exister en l'absence d'un système judiciaire qui définit d'une façon claire ce qui est acceptable pour une société spécifique et ce qui ne l'est pas.

Amendes, peines de prison, peines de substitution... l'éventail est grand de la panoplie dont disposent les juges pour punir les individus qui ne respectent pas les règles définies par chaque État. En la matière, le bien est ce qui n'est pas interdit et ce qui l'est représente le mal.

Lire la suite...